Canicule,sécheresse comment arroser ses rosiers ?

Cet été caniculaire et sec de 2019 où la température dépasse allègrement les 30° nous a donné l’idée d’écrire cet article. Même si la canicule semble temporaire, profitons des questionnements qu’elle soulève pour aborder les principes nécessaires à l’arrosage des rosiers.

Premièrement, sachons de quoi nous parlons. Le rosier vient-il d’être planté ou est-il installé depuis plusieurs années ? Les capacités à prélever l’eau du sol d’un rosier fraîchement planté sont bien moindres que celles d’un rosier en place depuis longtemps.

Canicule ou pas, un rosier récemment planté demandera votre attention la première année. Le grand principe à retenir (et il est valable pour n’importe quelle plante) est celui-ci : Quand on arrose, on arrose !!!! Ne faites pas semblant. N’hésitez pas à vider votre arrosoir de 10 litres. Il vaut mieux arroser abondamment et revenir moins souvent que de verser un petit peu quotidiennement. Les petits arrosages auront pour effet de favoriser des racines en surface alors que ceux qui seront généreux vont développer des racines profondes. Si vous avez bien « éduqué » votre rosier (à savoir « porté le soin nécessaire à ses premiers instants »), il aura des racines assez fortes pour s’en sortir tout seul et se mettre à l’abri de sécheresses passagères (les racines peuvent descendre facilement à 60 cm de profondeur). Avec cette méthode, vous ne serez pas l’esclave de votre jardin.

Vous le savez sûrement déjà mais lorsque l’on arrose, c’est « à la fraîche », le matin ou le soir selon vos possibilités.

La canicule n’est pas une sécheresse. Elle ne signifie pas qu’il n’y a pas d’eau dans le sol, mais des fortes températures avec une amplitude thermique jour-nuit faible, donc n’ayez pas de panique!!! Si les premiers soins de votre rosier été assez attentionnés, il n’y a pas de raison de s’affoler et de le gorger d’eau tous les jours. Vous prendriez le risque de lui faire plus de tort que de bien (en développant des maladies comme le mildiou ).

Ceci-dit, certains d’entre vous habitent dans des régions qui cumulent sécheresse et canicule. C’est pourquoi nous vous proposons une sélection de rosiers particulièrement résistants aux conditions extrêmes.

Dans les rosiers anciens c’est dans la famille des Rugosa que se trouvent les plus résistants. Parmi eux, vous trouverez chez nous :

Pour ceux qui souhaitent des rosiers plus modernes, c’est dans la gamme paysage que vous trouverez les plus résistants. Largement utilisés par les communes, ces rosiers sont capables de se développer dans des conditions extrêmes comme sur un rond point en plein soleil.

Rosamicalement, Auprès des roses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *